Education enfant

Education enfant : cultiver l’empathie dès le jeune âge

Définie comme la capacité à se mettre à la place des autres, l’empathie semble utopique. Comprendre les autres et leurs sentiments est compliqué quand nous même nous ne contrôlons pas souvent les nôtres. Pourtant, l’empathie apparaît chez l’Homme dès 8 mois. Pour qu’elle reste, il faut bien la choyer.

Un petit geste qui compte

La société d’aujourd’hui est abreuvée de mauvaises nouvelles : actes de violence ici et là, accidents tragiques, dégradation de l’environnement à une vitesse exponentielle, … Le sentiment d’impuissance face à ces circonstances dramatiques nous force à nous déconnecter des autres. L’indifférence prend alors le dessus. Pourtant, un simple sourire donné à un inconnu peut changer le monde. Une personne désespérée pourrait retrouver goût à la vie par un si petit acte de bienveillance. Pour qu’elle soit dans votre nature, l’empathie doit être inculquée dans l’éducation enfant. Elle se cultive avec les relations interpersonnelles et se développe dans des circonstances inattendues. L’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur peut bouleverser l’état émotionnel de votre enfant. Il peut agir de manière désagréable et peut user de la violence pour s’exprimer. Essayez de lui faire passer un petit moment avec le nouveau-né. Demandez-lui de décrire comment est le bébé, comment se sent-il. En s’efforçant à deviner les émotions du nourrisson, votre enfant cherchera ensuite le bien-être de celui-ci. L’empathie n’est pas qu’un sentiment, c’est aussi une action. Elle s’incarne en petits gestes sympathiques. La compréhension des sentiments des autres crée une volonté d’accomplir la béatitude des autres.

Une habitude qui reste

Même si l’empathie est innée, elle est en grande partie acquise. Apprendre l’empathie à ses enfants implique à la pratiquer et à en vivre. En tant que parents, vous serez les modèles de l’éducation enfant à l’empathie. Adoptez un comportement bienveillant à leur égard. Exprimez votre affection, nommez vos émotions, félicitez et récompensez les actes empathiques, écoutez-les attentivement. L’empathie ne s’agit pas uniquement de comprendre ce que les autres ressentent mais aussi de donner de la valeur à ces sentiments. Encouragez les jeux collaboratifs. Les jeux de société aideront les enfants ne pas confondre différence et hiérarchie. Les sports collectifs les feront comprendre la joie de gagner un compétition grâce à la solidarité. Les jeux de rôles permettront de découvrir d’autres perspectives et d’appréhender les différents sentiments. Pour graver l’empathie dans la personnalité, vous pouvez mettre en place un calendrier qui contient des actes de gentillesse à faire par jour.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *